Editos - divers courriers

Edito Lettre d'Information 56 - Octobre 2019

Le mot du Président Chers amis, Depuis des années, les élus des stations de montagne se mobilisent contre les « Lits Froids » et pour les « Lits Chauds ». Qu’est-ce qu’un « lit froid » ? L’expression est très laide en soi mais veut exprimer le fait que beaucoup de résidences restent inoccupées pendant de longues périodes de l’année. Dans cet esprit, « il vaut mieux construire des hôtels que des résidences (appartements et chalets) car les hôtels font le plein et participent ainsi à la vie économique de la station ce qui n’est pas le cas des résidences secondaires ». Que peut-on constater à Megève et Demi-Quartier ? Durant les fêtes de fin d’année et les congés scolaires de février, les hôtels sont pleins et les chalets et appartements aussi ! Mais nos stations peuvent-elles accueillir plus de monde durant ces périodes ? Pistes surchargées, attente aux remontées mécaniques mais aussi, circulation difficile, parkings encombrés… En janvier et mars, la neige est bonne mais les hôtels ne font pas le plein et les propriétaires ne trouvent pas de locataires… Il en est de même une bonne partie de l’été ; la période d’occupation se raccourcie. Alors, faut-il favoriser la construction de nouveaux hôtels ? Dans un tel cas, des 3 ou 4 étoiles permettraient d’attirer une clientèle plus diversifiée. Quant aux résidences secondaires, participent-elles à la vie économique des stations ? Une étude a été réalisée sous l’égide de le FARSM en 2018 dans 8 stations des Alpes et 800 résidents secondaires ont répondu au questionnaire. Cette étude n’a pas l’ambition d’être représentative mais on constate que l’occupation de ces résidences (par les propriétaires ou locataires) est en moyenne de 105 jours par an. 3 mois ½ par an : ce sont des dépenses d’entretien, de loisirs, de gros travaux, des taxes locales… Un ancien élu de Megève nous avait dit que 70% des taxes locales (taxes d’habitation et taxes foncières) perçues par nos communes étaient payées par les résidents secondaires. Une très grande majorité des membres de notre Association sont des résidents secondaires et leurs adhésions prouvent leur attachement à Megève et Demi-Quartier mais aussi qu’ils ne sont pas seulement secondaires mais surtout réguliers. Il est vraisemblable que ceux qui ont participé à l’enquête ci-dessus le sont aussi. « Il y a des appartements et des chalets qui ne sont occupés qu’une semaine par an ! » C’est exact mais nul ne peut nier que les résidents réguliers participent d’une manière importante à la vie économique de nos communes. Je pense que nos élus en sont conscients et grâce, notamment, au nombre des résidents réguliers (permanents ou non) que représente notre Association, nous sommes considérés, pas toujours entendus, mais toujours écoutés. Merci de vos soutiens en continuant d’adhérer et en proposant à vos relations de le faire. Les prochaines élections municipales se dérouleront en mars prochain. Un autre moyen de se faire entendre est de voter et pour ce faire commencer par s’inscrire sur les listes électorales !!! En complément de cette « Lettre d’Information » vous trouverez en annexe le Procès-Verbal de notre Assemblée Générale du 5 août 2019. Nous vous souhaitons un bon automne et de bonnes fêtes de fin d’année. Arnaud de Vaureix