Editos - divers courriers

2018-12-30 Ordures ménagères

A maire@mairie-passy.fr, dgs@ccpmb.fr, c.renaud-goud@ccpmm.fr cc: Jullien Breches Maire , Edith Allard , Laurent Socquet laurent.socquet@megeve.fr

Messieurs,

L’association des Amis de Megève et de Demi Quartier est agréée aux termes des dispositions des articles L 121-5 et R 121-5 du code de l’urbanisme.

C’est à ce titre et forte de ses 500 adhérents que nous vous écrivons aujourd’hui pour nous plaindre – et non porter à votre connaissance car vous ne pouvez pas ne pas être informés – de la façon dont les ordures ménagères sont ramassées dans nos communes.

Nous avions déjà fait état à nos élus de la dégradation de ce service depuis que celui-ci ne dépendait plus des Communes mais de la Communauté de Commune.

Mais maintenant que vous avez décidé et commencé l’installation des « molochs » on se trouve dans une situation totalement inadmissible.

Megève et Demi-Quartier sont des stations hautement touristiques, ce dont vous avez certainement connaissance ! La période des fêtes de fin d’année est la plus importante de l’année, les hôtels sont pleins et que voit-on dans les rues ? Des immondices. Pour illustrer notre propos nous joignons à ce courrier deux photos, l’une prise en centre-ville devant des « molochs » et l’autre sur le plateau du Mont d’Arbois devant un mazot. Sans commentaires !!!

Que peuvent penser les résidents secondaires ou les touristes de passage qui viennent passer des vacances ou un week-end dans nos stations ou qui occupent les hôtels de la vallée et montent skier dans celles-ci ? Auront-ils envie de revenir ou tout simplement de fuir vers d’autres vallées ?

Vers des lieux de villégiatures qui protègent l’environnement, l’hygiène et la beauté des sites ?

Toutes les communes de l’intercommunalité ont à perdre d’une telle situation. Les communes de la vallée ne vivent-elles pas aussi du tourisme ? Les skieurs ne font-ils pas des courses chez Carrefour à Sallanches ou chez Décathlon à Passy ?

La situation est grave et, si des mesures doivent être prises sur le moyen terme, nous sommes en situation de crise et nous ne saurions pas trop recommander – exiger – que tous les moyens techniques disponibles soient mis en œuvre immédiatement pour que le ramassage des ordures soit fait correctement dès aujourd’hui. Essayez de sauver cette semaine du 1er janvier !

Gardant l’espoir d’actions rapides, nous vous prions de croire, Messieurs, à l’expression de nos salutations distinguées.

Arnaud de Vaureix, Président Association des Amis de Megève et Demi-Quartier